Le projet Aqualis

Pour aimer et protéger la nature, il faut commencer par la connaitre et la comprendre mieux. C’est ce que propose Aqualis, dans une démarche innovante, qui vise à donner des clés de compréhension tout en mobilisant les sens, les émotions, l’imaginaire ainsi que l’humour des visiteurs.

De 2017 à aujourd'hui...

Pour aimer et protéger la nature, il faut commencer par la connaitre et la comprendre mieux. C’est ce que propose Aqualis, dans une démarche innovante, qui vise à donner des clés de compréhension tout en mobilisant les sens, les émotions, l’imaginaire ainsi que l’humour des visiteurs. Aqualis se veut un espace muséographique d’un genre nouveau, accessible à tous, qui suscite de manière interactive et ludique le questionnement tout en apportant des éléments de réponse. Comme une clé d’entrée du territoire, le parcours permet une réelle exploration grâce à l’immersion visuelle et sonore, la manipulation d’objets ou encore le jeu.

Pour prolonger l’expérience lac, Aqualis propose toute l’année de nombreuses rencontres et ateliers thématiques, en partenariat avec les acteurs locaux de l’environnement. Dans et hors les murs, les actions pédagogiques d’Aqualis sont désormais un incontournable pour le grand public mais aussi les scolaires, les centres de loisirs et les vacanciers.

HISTORIQUE

Construit en 1933 par l'architecte Roger Pétriaux pour l'Ecole nationale des Eaux et Forêts de Nancy, le bâtiment accueille tout d’abord une station d'études hydrobiologiques destinée à former des ingénieurs en limnologie (étude des eaux stagnantes) et pisciculture. Devenue vétuste, l’école ferme ses portes en 1967.

Après une période de travaux, l’Aquarium qui avait été aménagé en sous-sol à la demande de la municipalité d’Aix-les-Bains ouvre au public en 1979. Puis, en 1983, le bâtiment est cédé au ministère de l’Environnement : la Maison du lac s’y installe. Cette association loi 1901 impulse de nombreuses actions pédagogiques dans le but de sensibiliser à la préservation des milieux aquatiques du bassin versant du lac du Bourget.

A partir de 2004, l’exploitation de l’Aquarium se poursuit en délégation de service public tandis que la Communauté d’agglomération du lac du Bourget confie l’animation des actions pédagogiques au CISALB. En 2016, la communauté d’agglomération Grand Lac mène une étude de requalification. Le projet Aqualis se dessine alors : un centre d’interprétation d’un genre nouveau ainsi qu’un restaurant dont le bail commercial soutiendra le coût de fonctionnement, sont programmés pour une ouverture à l’été 2019.

CHRONOLOGIE DU PROJET

  • SEPTEMBRE 2017 : fermeture de l'Aquarium du lac du Bourget
  • MARS 2018 : lancement officiel du projet scénographique porté par le Cisalb
  • JUILLET 2018 : installation du chantier de réhabilitation porté par Grand Lac
  • ÉTÉ 2018 : démolition et désamiantage
  • SEPTEMBRE 2018 : lancement du chantier scénographique
  • SEPTEMBRE 2018-MARS 2019 : conception et réalisation hors site des ouvrages muséographiques en collabration avec un comité technique et scientifique associé au projet
  • AVRIL 2019 : installation muséographique
  • JUILLET 2019 : ouverture au grand public

SURFACES DU PROJET

Espace d’accueil et d’information touristique

33 m2

Parcours de visite libre (4 ilots)

182 m2

Espace pédagogique (1 ilot + 1 atelier-vestiaire)

72 m2

Espaces techniques, réserves, sanitaires

95 m2

SURFACE TOTALE

382 m2

 

LES ESPACES MUSEOGRAPHIQUES : une muséographie innovante

Parce que le lac du Bourget est source d’émerveillement et de questionnements, le parcours de visite d’Aqualis est organisé en une succession d’ilots qui dévoilent peu à peu quelques-uns des mystères du lac du Bourget.

Collections muséales et dispositifs de médiation interactifs jalonnent les espaces, et la circulation entre les différents univers s’effectue de manière intuitive. Pensé de manière non conventionnelle, comme une réelle expérience à vivre, Aqualis se libère des codes muséographiques classiques pour réinventer sa mission d’interprétation de la nature et sa relation au public.

Ilot 1 : cabinet de choses curieuses

Bienvenue dans un monde étrange, où animaux naturalisés et objets divers (dont certains ont été offerts par des habitants) sont mis en scène pour plonger dans l’ambiance du lac du Bourget. Les sciences, les arts et l’histoire du quotidien se mêlent ici pour commencer à interroger l’imaginaire… et se familiariser avec la faune et la flore environnantes. Explorez, ouvrez, visionnez, touchez : c’est autorisé ! Et même recommandé, car c’est avec les 5 sens et une dose d’humour que l’expérience lac se vit. Curieux, ne surtout pas s’abstenir.

Ilot 2 : les dents du lac

L’exploration se prolonge dans les profondeurs du lac… ça grouille, ça s’agite, qui vit là ? Nous partons à la rencontre des habitants du lac, les poissons. Des dispositifs de médiation simples et ludiques permettent de mieux comprendre les espèces, leur habitat, leur alimentation ou encore leur reproduction. Vous frétillez déjà de la nageoire ? Vous trouverez ici toutes les clés pour vivre comme un poisson dans l’eau ! Grâce au dispositif visuel et sonore immersif, la richesse et les beautés insoupçonnées du monde subaquatique sont révélées en grand format.

Ilot 3 : secrets de lac

Asseyez-vous sur un rondin de bois, et imaginez… Vous êtes dans la peau d’un petit animal… Emporté par le vent, vous survolez le lac du Bourget et en découvrez l’immensité. Intrigué, vous vous approchez, parfois frôlant la roche de la montagne, parfois caressant les cimes des arbres, puis, vous pénétrez dans les roselières. Vous effleurez un temps la surface du lac et plongez soudainement dans ses eaux. Vous vous enfoncez alors progressivement vers les fonds lacustres, jusqu’à ce que l’obscurité des profondeurs vous ait totalement englouti… Vision panoramique, effets de matière, jeux de miroirs, sensations kinesthésiques… les espaces inaccessibles du lac du Bourget se dévoilent dans toutes leurs dimensions grâce à un film inédit, diffusé en multi écrans. La création musicale ainsi que les effets de vibration et de soufflerie contribuent à ces six minutes d’expérience immersive.

Ilot 4 : histoires d’eaux

L’approche géographique et interactive du bassin versant du lac du Bourget propose ici une vision originale et dynamique d’un territoire... à portée de main. Une carte vidéo-projetée offre la possibilité de remonter le temps d’un simple geste : le visiteur curieux déclenche ainsi des contenus interactifs pour découvrir un ancien glacier, la galerie de l’Epine, l’invasive renouée du Japon, le parcours des eaux thermales, les habitants du lac, etc. Sur la cloison mobile, une carte bathymétrique (typographie des parties immergées) du lac donne des informations historiques sur ses profondeurs et l’activité des hommes sur ses berges depuis la préhistoire. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Alerte sécheresse ! Depuis l’écran tactile, vous prenez les commandes pour gérer les ressources en eaux et assurer l’équilibre des écosystèmes naturels du lac du Bourget. Réguler le niveau des eaux tout en alimentant une ville en eau potable, chaque action a une conséquence sur les autres : il faut agir vite et assurer l’équilibre. L’objectif de ce jeu interactif : ajuster les usages humains pour maintenir la vie dans les rivières et le lac.

Ilot 5 : laboratoire pédagogique

Au cœur d’Aqualis, un véritable « labo » scientifique ouvre ses portes aux chercheurs en herbes. Le laboratoire pédagogique est lieu privilégié pour accueillir les groupes d’enfants lors d’ateliers de découverte : l’exploration de la faune, de la flore et des activités humaines autour du lac du Bourget donne lieu à des explications et des manipulations en salle. Un cadre idéal pour apprendre et expérimenter comme un vrai pro.

EN BREF ET EN CHIFFRES

Maîtrise d’ouvrage : CISALB

Montant des investissements muséographiques : 516 318 €

Prestataires muséographiques :

  • Agence Présence : maîtrise d’œuvre du projet.
  • Kaleo : réalisation d'un film et de sa bande son.
  • MAQ2 et ABC Agencement : réalisation des agencements, décors, mobiliers, impressions, éclairages scénographiques et dispositifs de médiation.
  • Audiosoft et Kaleo : conception et fourniture multimédia.
  • Rémi Masson : photographie
  • SIP 38 : cloison mobile.
  • INA : archives audiovisuelles.
  • Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain : archives et documents audiovisuels du patrimoine.

Comité technique et scientifique :

  • Université Savoie Mont Blanc – INRA - CARTTEL,
  • AAPPMA d’Aix-les-Bains,
  • AAPPMA de Chambéry,
  • Grand Lac,
  • CENS,
  • CD73,
  • Éducation nationale,
  • PNR des Bauges,
  • OTI Grand Lac.

Partenaires financiers :

  • Communauté d’agglomération Grand Lac
  • Département de la Savoie
  • Région Auvergne Rhône-Alpes
  • Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

A découvrir aussi